La RTS met en place une cellule de « journalisme de données »

10.01.2019

Dévoiler l’histoire qui se cache dans les masses de données disponibles au quotidien : tel est l’objectif du journalisme de données (data journalism). Réorganisée en octobre dernier et basée à Genève, la cellule «data innovation» constitue un pôle de compétences en la matière au sein de la Radio télévision Suisse (RTS).

Des médecins qui facturent plus de vingt heures de travail quotidien 365 jours par an, la Suisse qui exporte un précurseur du gaz sarin vers la Syrie en guerre, ou, plus léger mais mondialement repris, Neymar qui fait perdre quatorze minutes en se roulant sur le gazon pendant la Coupe du monde : ces informations ont été révélées par la cellule data de la RTS.


Constituée de Tybalt Félix, Marc Renfer et Valentin Tombez, elle représente un pôle de compétences en matière d’exploitation des données. Identifier celles qui font sens, les obtenir, les analyser, puis exposer ce qu’elles ont à raconter : c’est l’essence du journalisme de données.

Le journalisme de données à la RTS

«Nous effectuons un travail transversal et transmédia à l’intention des différents départements, parfois de notre propre initiative, parfois sur sollicitation de collègues de la radio ou de la télévision», explique Tybalt. Parmi d’autres sujets couverts par la cellule, on peut citer encore la cartographie des résultats chaque dimanche de votations ou encore un dossier sur les points noirs de la circulation à vélo. Actuellement, l’équipe participe à des projets SSR d’analyse de données en vue des prochaines élections fédérales.



La cellule data innovation de la RTS (de g. à dr.) : Valentin Tombez, Tybalt Félix et Marc Renfer.


Attentes et collaboration

Au niveau national, de nombreuses attentes sont donc placées dans la RTS en matière de journalisme de données, qui permet de mettre en lumière des éléments peu accessibles via d’autres modes d’investigation. «Savoir manipuler les masses de données à disposition dans notre quotidien permet d’en extraire des pépites qui, sans les outils et le savoir-faire appropriés, passeraient inaperçues», résume Nicolas Roulin, rédacteur en chef de RTSinfo.ch. Des outils et un savoir-faire qui participent du renouvellement des métiers de l’information et pour lesquels l’équipe se tient à la disposition des journalistes.

Texte et photo : Léna Keller (RTS)