Maxime Saint-Pierre, directeur du numérique à Radio-Canada : «Un média à part entière»

30.08.2016

Vous insistez beaucoup auprès de vos équipes sur l'importance de la connaissance fine des auditoires des médias numériques, pourquoi?

La connaissance fine des auditoires se veut la pratique dans laquelle nous allons extraire les données de l’auditoire de façon anonyme (passé et présent) afin de bien comprendre et prédire le comportement de l’auditoire selon leurs contextes d’utilisation dans le temps et dans l’espace.

L'objectif est de fournir la meilleure expérience pour l’auditoire en le gardant au centre de l’interaction. En collectant les données de l’auditoire dans leurs contextes respectifs, et en les croisant entre elles, nous arriverons à proposer des améliorations, voire même de nouvelles expériences au fil du temps qui seront encore plus en ligne avec les attentes de l'auditoire.


Vous aimez citer en exemple les start-up... Que peuvent retenir les médias francophones publics de ces entreprises bien différentes?

Certaines start-up ont des façons inspirantes et innovantes de traiter leurs enjeux. Elles sont créatives dans leurs recherches de solutions, elles défient leur propre modèle d'affaires constamment et elles ont souvent des modèles opérationnels qui laissent place à beaucoup d'agilité.

Dans le contexte des médias francophones publics, il peut être intéressant de s’en inspirer dans le bon contexte, tout en trouvant le bon équilibre pour traiter de nos propres enjeux.


Vous avez fait changer la désignation de votre secteur qui s'appelait autrefois «services numériques» et qui s'appelle maintenant «médias numériques», pourquoi ce changement de nom?

Nous avons changé de nom dans un but de mieux refléter notre mandat. L’appellation «services numériques» représentait une partie seulement de notre mandat. En effet, nous sommes également un média à part entière avec son public, ayant nos objectifs de croissance et nos différentes plates-formes, en plus de continuer à travailler en collaboration avec tous les secteurs.

Afin d’être aussi en ligne avec la vision des médias numériques, nous avons intégré dans notre structure l’expertise liée à la stratégie numérique, à l’expérience utilisateur, à la connaissance fine des auditoires numériques et à l’innovation technologique.


Propos recueillis par Claude Fortin (Radio-Canada)


Photo : Radio-Canada.