Programmes de la RTS : quelle ligne éditoriale sur les réseaux sociaux ?

28.02.2017

En matière de réseaux sociaux, la RTS a beaucoup appris et progressé. La mise en place d’une organisation structurelle l’an passé a contribué pour beaucoup à cette évolution. Le responsable de la Cellule réseaux sociaux, David Lamon, partage quelques réflexions en cours à la RTS.

«Le premier état des lieux en 2015 a rapidement laissé entrevoir quelles étaient les émissions justifiant une présence spécifique sur les réseaux sociaux. Parmi les critères, les interactions avec le public a été et reste l’un des principaux.»

Plusieurs options sont possibles pour une utilisation de ce nouveau canal de diffusion: «Si l’émission ne produit qu’occasionnellement de quoi alimenter les réseaux, ses contenus sont publiés via des pages transversales, comme Espace 2 ou RTS Sport. Toutefois, si certaines conditions sont réunies (ligne éditoriale, temps investi et suivi des commentaires), il est possible d’avoir sa propre page, avec des vidéos courtes issues des émissions, les coulisses, du teasing, etc.»

Chaque émission doit trouver sa ligne éditoriale

Certains ajoutent du contenu original, pensé uniquement pour les réseaux, comme du live streaming: «Chaque émission doit trouver sa ligne éditoriale, parce que oui, il s’agit bien d’un important travail de réflexion éditoriale en amont. D’ailleurs, cela ne concerne pas uniquement les émissions : les archives de la RTS ont, par exemple, profondément modifié leur rapport au public et certaines manières de travailler avec un retour très positif.»

Attention, toutefois, au live streaming contenant des titres musicaux en dehors des concerts en direct, la question des droits d’auteur est encore délicate. Sur Facebook, ça peut se traduire par une série de mesures, qui débutent avec une coupure durant la diffusion du morceau jusqu’à une éventuelle fermeture de la page.


Nadia Kara (RTS)