« Rad » : un an après son lancement, les formules gagnantes du laboratoire de journalisme de Radio-Canada

09.04.2018

Lancé en mai 2017, Rad, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada, s’est taillé une place de choix dans le monde en évolution constante de l’information numérique grâce à sa démarche créative. Avec une portée organique de plus de 20 millions de personnes et un taux d’engagement moyen de 8 %, Rad réussit à rejoindre des citoyens numériques curieux qui sont à la recherche d’une source d’information engageante et stimulante.

Rad est porté par une équipe multidisciplinaire d’une quinzaine de personnes, dont six journalistes, qui contribuent activement à toutes les étapes de l’idéation et de la production de contenus. Rad signe des reportages qui se distinguent par leur créativité et leur approche inclusive, mais aussi par le choix des sujets qui correspondent aux préoccupations et aux réalités des jeunes adultes.

«Les journalistes de Rad ont les mêmes préoccupations que leur public. Ils abordent de front avec chacun leur personnalité les sujets qui touchent leur génération », précise Johanne Lapierre, chef éditoriale de Rad. «Les journalistes participent activement au choix des sujets et ils ont la liberté d’en incarner le ton et la livraison. De plus, toute l’équipe met la main à la pâte pour déterminer quelle forme prendront les reportages de Rad», ajoute-t-elle.

Les dossiers de Rad – du hacking, en passant par les mythes de la sexualité chez les jeunes, le rap québécois, le burn-out dans la vingtaine ou l’aide médicale à mourir abordée par un jeune aidant naturel (un reportage marquant qui a connu plus de 1,4 million de vues en moins de dix jours) – suscitent l’engagement, des réactions et lancent des discussions.




Concevoir l’information avec les codes du numérique

Rad tire parti de la flexibilité des formats numériques et mobiles et de l’esprit de communauté sur les réseaux sociaux. «Chaque format est pensé à la fois selon son sujet et son canal de distribution. Produire un contenu Facebook et le partager sur Instagram, c’est comme vouloir entrer un carré dans un rond. Il est crucial de respecter le contexte de l’utilisateur sans pour autant compromettre la compréhension du contenu», explique Karim Boudiba, chef de produit numérique de Rad.

«Le succès de Rad réside dans cette nouvelle culture née de deux mondes : la séduction créative du marketing et la crédibilité journalistique de l’information à Radio-Canada», selon Gigi Huynh, stratège d’engagement et d’impact de Rad. «Dans l’abondance de contenus disponibles sur le Web, nous devons nous soucier de la qualité du format visuel autant que de la qualité du contenu journalistique pour offrir une expérience en information qui soit distinctive», précise-t-elle.

Rad, moteur de changement du journalisme

Créé en mai 2017 d’une volonté commune des secteurs de l’Information et des Médias numériques de Radio-Canada, Rad arrime les valeurs et la crédibilité de l’information de Radio-Canada aux valeurs d’engagement et d’authenticité qui correspondent davantage aux façons de s’informer des citoyens numériques.

Selon Michel Cormier, directeur général de l’Information à Radio-Canada : «Rad est un moteur de changement par sa pertinence et son approche et constitue un complément essentiel de l’information de Radio-Canada par sa capacité à rejoindre un nouveau public. L’engouement pour Rad se répercute également auprès d’une relève journalistique intéressée à oeuvrer pour un média qui conjugue la crédibilité de Radio-Canada et l’attrait d’une expérience renouvelée de l’information.»

(Source : Radio-Canada)



>>> Pour en savoir plus : déclinés dans une variété de formats selon le sujet qu’ils abordent, les reportages de Rad peuvent être visionnés sur le site Rad.ca, ainsi que sur les réseaux sociaux :


>>> À lire aussi sur le site de Méta-Media : « RAD, le labo de journalisme de Radio-Canada qui bouscule le JT de Papa », par Jérôme Cathala.