Sur franceculture.fr et nulle part ailleurs

03.04.2016

Le nouveau site de France Culture a été mis en ligne fin janvier. Plus simple d’utilisation que son prédécesseur, il a pour ambition d’inventer «le récit numérique» de la chaîne.

L’ancien site de France Culture avait plus de six ans. Il fallait l’adapter aux nouveaux usages sur écrans mobiles et permettre une remontée correcte des réseaux sociaux : seulement 20% des consultations se faisaient sur tablette et téléphones ; ce pourcentage atteint désormais 30% et la chaîne culturelle de Radio France vise beaucoup plus.

Au-delà des considérations techniques, l’objectif numéro 1 est de servir les auditeurs. L’option qui a été choisie est de faire une offre de mise en valeur et d’enrichissement de l’antenne. En France, contrairement à la presse écrite, un secteur où la fréquentation numérique est supérieure à la consommation papier, la radio est encore dans une phase de basculement… même si la progression est de 20 à 30% par an et si France Culture est l’une des radios les plus «podcastées».

« Chaîne des savoirs et de la création », France Culture produit des contenus pérennes. Il faut donc valoriser la profondeur du site et la richesse du catalogue. C’est dans cette optique que sont proposés :

  • un univers «documentaires» ;
  • un univers «fictions» ;
  • une rubrique «France Culture Echos», qui utilise les archives de la chaîne en résonance avec le présent ;
  • une lettre hebdomadaire sélectionnant une dizaine de contenus remarquables.

C’est sur cette base que ce construira le «récit numérique» de franceculture.fr, pour reprendre l’expression de sa directrice, Sandrine Treiner: une offre unique, bâtie sur le «fonds» France Culture.

Annette Ardisson, Radio France