Série Info : les effets concrets du changement climatique

Montée du niveau des mers, fonte des glaciers, menaces sur la biodiversité... Parce que « le réchauffement, c’est déjà maintenant », les rédactions radio des Médias Francophones Publics ont joint leurs forces pour mettre en lumière des transformations déjà visibles liées aux bouleversements climatiques en cours. Des tourbières belges à la forêt de Verdun, des glaciers alpins aux rizières du Cambodge ou aux vignobles de l'Ouest canadien, une série inédite de dix-neuf reportages à découvrir tout l'été sur France Inter, La 1ère RTBF, La 1ère RTS, RFI et ICI Radio-Canada Première.

LES REPORTAGES DE LA SÉRIE

Quatre reportages de la série ont fait l'objet d'une adaptation sous la forme de diaporamas vidéo, réalisés par Louis Scocard (RFI).


> ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE

La vigne repousse ses limites en Colombie-Britannique. Dans l’Okanagan, une région située au sud de la province canadienne, le réchauffement climatique permet de repousser les limites de la culture de la vigne, dans des zones autrefois moins propices, soit plus au nord ou en plus haute altitude. Il autorise également la culture de cépages autrefois mal adaptés à cette vallée. (Un reportage de Dominique Arnoldi)

Vancouver vulnérable face à la montée du niveau du Pacifique. Avec la montée du niveau des océans, plusieurs villes canadiennes pourraient voir une grande partie de leur territoire inondée. La plus vulnérable de ces villes est la métropole de la Colombie-Britannique, Vancouver, sur la côte Pacifique. Elle commence déjà à prendre des mesures pour faire face à la hausse du niveau de la mer. (Un reportage de Dominique Arnoldi)

Les trésors cachés des marais salés. Un rapport de l'ONU affirme que la moitié des émissions annuelles de carbone générées par le secteur des transports dans le monde est conservée par les écosystèmes marins. Au Canada, certains chercheurs imaginent pouvoir développer et accroître ces puits de carbone naturel, comme dans les marais de la baie de Fundy. (Un reportage d'Elisa Serret)




> FRANCE INTER

Le réchauffement climatique aura-t-il raison du vin de Bordeaux ? Tel qu'on le connaît, peut-être. Les températures qui grimpent risquent de changer le visage du vignoble français, et donc du Bordelais. Mais sur place, les vignerons, épaulés par la recherche, refusent de baisser les bras. Ils planchent déjà sur les vins de demain. (Un reportage de Rosalie Lafarge)

Ces arbres déplacés pour des raisons climatiques. Sauver une forêt menacée par le réchauffement climatique en la faisant déménager, c'est une expérimentation scientifique menée en France. Des essences d'arbres provenant de Marseille, dans le sud du pays, sont déplacées plus au frais, au nord-est (dans la Meuse). La forêt de Verdun, théâtre de la Première Guerre mondiale, accueille ces arbres « déplacés climatiques ». (Un reportage de Sandy Dauphin)

À Paris, le marteau-piqueur contre le réchauffement climatique. Le marteau-piqueur comme outil pour lutter contre le réchauffement climatique ! Le nouveau plan Climat de la Ville de Paris prévoit des centaines de mesures. Parmi celles-ci : la végétalisation de la capitale française, des potagers et de la verdure à tous les étages... Mais, pour rafraîchir la ville, les autorités veulent aussi « débitumer » les cours de récréation des écoles. (Un reportage de Sandy Dauphin)

Les stations des Alpes françaises au défi du réchauffement. Direction les Alpes françaises, particulièrement vulnérables. La température y grimpe plus vite qu’ailleurs en France :+ 2°C par rapport à l’ère préindustrielle. Un défi pour le tourisme. Surtout pour les stations de basse altitude, qui dépendent de la neige, cet or blanc qui tend à disparaître. (Un reportage de Sandy Dauphin)




> RFI

L’érosion côtière en Côte d'Ivoire. La montée des eaux de l’Atlantique à Grand-Lahou, en Côte d’Ivoire, s’est considérablement accélérée ces dix dernières années. Avec pour conséquence, une émigration massive de la population de la ville à l’intérieur des terres et la destruction d’une cité historique de la Côte d’Ivoire. (Un reportage de Frédéric Garat, correspondant permanent de RFI en Côte d’Ivoire)

Les paysans cambodgiens face aux dérèglements climatiques. L’Asie du Sud-Est est l’une des régions du monde où les effets du changement climatique se font de plus en plus sentir : dérèglement des pluies, tempêtes et sècheresses plus intenses, salinisation des sols… Le Cambodge est souvent considéré comme l’un des pays les plus vulnérables face à ces phénomènes. Beaucoup de petits producteurs agricoles sont démunis face aux caprices du climat. (Un reportage de Juliette Buche)

Menaces sur la biodiversité à Madagascar. Cyclones de plus en plus intenses, perturbation de la saison des pluies, calendrier cultural bouleversé… À Madagascar, la biodiversité du pays, endémique à plus de 80%, est directement menacée. ONG et associations tentent de trouver des solutions pour réduire les impacts. Sarah Tétaud s’est rendue dans le parc national de Marojejy, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. (Un reportage de Sarah Tétaud)

Au Kenya, le tarissement des ressources naturelles entraîne des conflits. En 2016 et 2017, le comté de Laïkipia, à cinq heures de route de Nairobi, a été envahi par des centaines d’éleveurs venus du Nord. Ces bergers ont attaqué et détruit des ranchs, entraînant des affrontements. Les violences ont fait plus d’une vingtaine de morts et l’armée a dû être déployée. (Un reportage de Sébastien Németh)




> RTS LA 1ère

Une espèce d'arbre invasive pour lutter contre les glissements de terrain. Importé au XVIIIe siècle pour ses vertus décoratives, l'ailante est désormais l'un des végétaux les plus invasifs. Face à l'impossibilité de s'en débarrasser, des chercheurs testent sa résistance aux éboulements afin de lutter contre les glissements de terrain, de plus en plus fréquents avec le réchauffement de la Terre. (Un reportage de Nicole della Pietra)

La disparition des glaciers alpins. Classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, le glacier d'Aletsch, le plus long des Alpes avec ses vingt-trois kilomètres, perd chaque année jusqu’à cinquante mètres de longueur. Certains glaciologues prédisent que d'ici à un siècle il aura disparu. Les spécialistes et les touristes se pressent pour venir l'observer tant qu'il est encore temps... (Un reportage de Marie Giovanola)

La fonte du permafrost. Ce sol gelé en permanence, on le trouve dans les hautes latitudes et dans les hautes altitudes. Avec l'augmentation des températures, le permafrost se réchauffe. Et avec lui, c'est toute la montagne qui bouge. Illustration dans les Alpes suisses, en Valais, dans le val d'Hérens. (Un reportage de Camille Degott)

Dans les Alpes suisses, des vaches qui produisent moins de lait. Moins d'eau, moins d'herbe pour nourrir les vaches… Dans les Alpes suisses, les producteurs de fromage doivent s'adapter. Car les vaches produisent moins de lait quand elles ont trop chaud. Certains éleveurs installent des ventilateurs, d'autres retournent aux méthodes de leurs grand-parents et décident de changer de race... (Un reportage d'Étienne Kocher)




> RTBF LA 1ère

Les dunes de la côte belge en péril. Dans le Westhoek, à la frontière française, se trouvait jusqu’il y a peu l’une des plus grandes dunes mobiles d’Europe. Cette dune s’est aujourd’hui figée à cause du développement rapide d’une végétation en lien avec le changement de pluviosité. Une immobilisation qui met directement en péril la biodiversité originelle de tout le système dunaire. (Un reportage de Sylvia Falcinelli)

La protection des tourbières en Belgique. Les tourbières sont des habitats naturels très sensibles à toute modification de leur régime hydrologique. Elles risquent donc d’être particulièrement touchées par les changements climatiques. C’est pourquoi, dans la région des Hautes Fagnes, des travaux de restauration des tourbières ont été entreprises il y a déjà vingt-cinq ans. (Un reportage de Anne-Catherine Croufer)

Des conséquences à l'œuvre sur la santé humaine. Les changements climatiques et particulièrement le réchauffement de la planète vont engendrer de profondes modifications dans notre écosystème. Apparitions de certaines espèces animales porteuses de maladies venues du Sud ou de l’Est et augmentation et renforcement des allergies et de l’asthme sont les conséquences les plus spectaculaires de ces changements sur notre santé. (Un reportage de Thierry Vangulick)

La vie perturbée des cours d'eau. Des cours d’eau qui se calment, une eau qui s’échauffe : aujourd’hui, nos rivières se modifient. Victimes de la pression humaine, de la pollution, mais aussi du réchauffement climatique. La vie aquatique présente déjà des changements, certaines espèces sont perturbées dans leurs déplacements. Sophie Brems est allée s’en rendre compte au bord de l’eau. (Un reportage de Sophie Brems)

Toutes les diffusions

Retrouvez tout l'été les vingt reportages de la série sur les antennes et les sites des radios partenaires des Médias Francophones Publics.